Yoga, définition et axe de l'enseignement

Définition et action

Le Yoga est un art de vivre, qui permet de se réconcilier avec soi-même, de s’unifier, de mieux se connaître et d’évoluer sur tous les plans :

Physique : la pratique des postures avec la respiration profonde atténue les tensions musculaires, améliore la souplesse et favorise l’équilibre du système nerveux. Son action positive sur la santé est puissante et durable.

Mental: l’harmonie entre le corps et le souffle, recherchée dans le mouvement ou la posture statique va permettre de stabiliser le mental, de l’apaiser. Les éléments de connaissance de soi, les conseils pour la relation à soi-même et aux autres guideront le pratiquant vers une meilleure acceptation de soi, une estime de soi.

Energétique : l’ensemble des exercices physiques et respiratoires, la concentration de la pensée stimulent et harmonisent la circulation de l’énergie dans le corps selon le principe : « Là où va la pensée, va l’énergie »

Spirituel : cheminer vers la paix intérieure. Comprendre le sens de sa vie. Ecouter son cœur, son âme.

Axe de l'enseignement

Dans le texte de référence du yoga, le YOGA SUTRA de PATANJALI, un aspect important consiste à réduire la souffrance (dukha), les sources d’affliction (klesha), on diminue ce qui cache la lumière. Imaginons une pierre brute. A force de polissage, elle deviendra lisse et brillante. Le polissage est l’action, l’éclat est l’effet. Le yoga est un processus de polissage consistant à éliminer ce qui empêche l’éclat déjà présent de s’exprimer.

D’autre part, chaque personne étant unique, les motivations des pratiquants sont différentes, leurs tensions ne sont pas les mêmes, bien que l’on retrouve certaines constantes comme le mal de dos, les contractures musculaires des épaules, du diaphragme.

De ces observations découle un enseignement orienté vers la personnalisation de la pratique, ceci dès le cours collectif (groupes de 8 personnes maximum) et bien sûr dans la séance individuelle.